Skip to content

Trailer Analysis – Final Fantasy XV, que nous réserve Nomura ?

Présenté lors de l’E3 2013, Final Fantasy XV a énormément fait parler de lui sur tous les sites traitant de jeux vidéo. Anciennement connu sous le nom de Final Fantasy Versus XIII, épisode s’inspirant de la Fabula Nova Crystallis, le jeu se vit assigner le titre d’arlésienne à cause d’une communication inexistante et de nombreuses rumeurs à propos d’un développement compromis et catastrophique, au même titre que le tant attendu The Last Guardian. Hélas, ce n’est pas le cas. Square Enix voit en l’E3, le meilleur moment de s’expliquer et dévoiler son nouvel opus de la saga Final Fantasy qui change de nom après sept ans passés sous le titre de Final Fantasy Versus XIII, par le biais d’un trailer dévoilant un projet autrefois tué dans l’œuf par les joueurs, et qui tire aujourd’hui profit de la puissance de la PlayStation 4 et Xbox One pour apporter un renouveau à la série.

C’est ça, forces-toi à manger pendant que ton père fait le clown, petit Noctis !

Square Enix a toujours été une firme qui aime à éblouir et sublimer ses productions en utilisant des moteurs graphiques toujours très développés tenant de la véritable prouesse et du spectacle graphique, notamment en ce qui concerne les projets dirigés de près ou de loin par Tetsuya Nomura.
Une bande-annonce, comme son nom l’indique, est destinée à annoncer un projet en le rendant le plus attractif possible et ce, par tous les moyens. Une technique commerciale de plus en plus utilisée sur le marché du jeu vidéo pour créer un véritable engouement chez le consommateur potentiel, voire le grand public. Et celle de Final Fantasy XV n’échappe pas à cette règle.

En ayant présenté, pour la première fois, la démonstration de son nouveau moteur « Luminous Engine » (développé par Julien Merceron, ancien directeur technique de Square Enix, et son équipe) avec Agni’s Philosophy lors de l’E3 2012, Square Enix avait déjà tapé fort dans l’œil de la sphère médiatique du jeu vidéo. Les prouesses du moteur étaient mises en avant et le rendu était réellement impressionnant à l’heure où les consoles de nouvelle génération n’étaient réduites qu’à l’état de simples rumeurs.

Le jeu introduit un gameplay totalement frais et dynamique. Du jamais vu dans un Final Fantasy !

Le Luminous, pour les intimes, a été principalement conçu pour Final Fantasy XV alors qu’il existait encore sous l’appellation de Versus XIII, et était donc destiné à être développé pour tourner sur PlayStation 3 car, n’oubliez pas, ce Final Fantasy fut initialement prévu pour le monolithe noir de Sony Computer Entertainment (présentation lors de la réunion de organisée par les équipes de Square Enix en 2011). Qu’est-il donc arrivé à ce moteur durant ces trois dernières années ? Beaucoup de choses, il faut dire. Le Luminous Engine a été sublimé, et la physique grandement améliorée. Ce moteur est donc prévu pour être le pilier de l’avenir des futurs productions de la firme japonaise. Un solide pilier censé soutenir un projet tout aussi ambitieux que la création de ce moteur. En effet, Final Fantasy XV est une production aux ambitions immenses à laquelle Tetsuya Nomura semble tenir à cœur et pour qui il semble exiger un degré d’exigences très élevé. Partant de là, le trailer présenté lors de cet E3 est la preuve même que l’équipe n’a pas chômé lors de ces six dernières années et a donc travaillé d’arrache-pied pour offrir un jeu d’une qualité unique. Il serait d’ailleurs de mauvaise foi de nier que les équipes opérant sur les différents épisodes de la licence Final Fantasy ont toujours fait partie des meilleures équipes de développement de l’industrie. Mais venons en aux impressions.