Skip to content

SONY HMZ-T2, courtes impressions depuis Akihabara

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de ce dispositif portant le nom de HMZ-T2 ? Ce petit bijou technologique développé et produit par Sony est en réalité un écran HD/3D incorporé dans des lunettes aux airs futuristes totalement refermées. Plus besoin d’écran, ni de lunettes 3D, tout est harmonisé dans un seul et même outils. Le but étant de rendre l’expérience de jeu et/ou cinéma et l’immersion plus forte, ce « casque cinéma » se connecte à votre PlayStation 3 ou autre périphérique (ordinateur par exemple) par le biais d’un boitier puis l’image se transmise.

Un design particulier mais sobre…

Sachez tout d’abord que contrairement à l’Occulus Rift, le HMZ-T2 n’est pas un casque à réalité augmentée. Gesticuler sa tête dans tous les sens pour obtenir un seul mouvement de caméra est totalement inutile. Non, le HMZ-T2 est un simple casque cinéma 3D. Il permet à son utilisateur de visualiser un film ou un jeu en 3D grâce à un écran intégré. C’est-à-dire que vos yeux et l’écran ne font plus qu’un. Mais alors, qu’en est-il ?

Beau et sobre, le HMZ-T2 est doté d’un écran OLED de très bonne facture (pas surprenant venant de la marque Sony) qui affiche de belles couleurs, une qualité d’affichage excellente ainsi qu’une bonne finition. Le rendu 3D est surprenant, confortable pour les yeux et renforce l’immersion merveilleusement. Toutefois, n’ayant pas testé le casque dans un cadre normal, il semble judicieux de relever que le casque n’est pas léger et que couplé à un casque audio, la confort risque de prendre un sacré coup. En effet, le poids de l’écran peut devenir désagréable, d’autant plus qu’une sangle vous permet de garder le casque attaché. Ajoutons à cela que le casque est filaire nécessitant d’être connecté à un boîtier qui, lui même, est relié à un câble HDMI et que, par conséquent, la mobilité est indubitablement réduite. Impossible de transporter le casque dans le cadre d’un voyage en avion, train ou voiture. Dernier point, et pas des moindres, le prix. Le HMZ-T2 est cher, et il n’est pas principalement dédié au marché du grand public. En effet, seuls les plus aisés et aficionados de technologies seront réellement tentés de se l’offrir.

En somme, le HMZ-T2 est un bel appareil qui suscitera l’attention de bon nombres de consommateurs. Malgré des qualités qui vont certainement en sa faveur, Sony a encore besoin d’améliorer l’ergonomie de son appareil, de revoir à la hausse certains petits détails (comme les problèmes de mobilité alors que nous sommes à l’ère de la connectivité sans-fil) qui justifieraient un prix encore bien élevé pour le grand public. Même si vous en avez les moyens, il est bien plus sage d’attendre une version améliorée et plus performante du produit actuel, d’autant plus que l’Occulus Rift risque de bouleverser la vision de Sony sur son appareil. Pour mon cas personnel, je dirais que le produit m’a intéressé pour sa qualité, son design et l’aspect technologique mais dans la globalité, le produit ne m’a pas plus percuté que ça.

Plus de détails : Site de Sony