Skip to content

Star Wars Battlefront (bêta), nos premières impressions galactiques

Quelle chance que de voir arriver une bêta ouverte d’un jeu comme le prochain Star Wars Battlefront, dont la date de sortie est fixée au 19 novembre 2015. Attendu comme le messie par les passionnés de la guerre des étoiles ainsi que des deux premiers opus de cette série, cette session de test a pu dévoiler un peu plus ce que sera ce titre à tous ces amoureux intergalactiques. J’ai pu m’y essayer quelques heures en bon fan de l’univers qu’a créé Lucas que je suis. Mais alors, est-ce que cette bêta a su montrer un aperçu convaincant et surtout de bon augure pour la suite ?

J’ai toujours rêvé d’être un Stormtrooper

La première chose qui frappe lorsqu’une partie se lance est l’incroyable ambiance qui règne sur le champ de bataille. Les tirs lasers des blasters sifflent aux oreilles du personnage que nous incarnons, rebelle ou guerrier de l’Empire. De rapides vaisseaux parsèment le ciel et éclairent les nuages de la couleur de leurs tirs. La musique, très proche de celle des œuvres cinématographiques rend chaque action totalement épique. La technique graphique vient elle aussi éblouir de par sa magnificence, accentuant la beauté d’une direction artistique de très bonne facture. Vous l’aurez compris, l’ambiance et l’atmosphère se dégageant de ce Star Wars Battlefront est parfaitement réalisé et nous rappelle aisément les plus grandes batailles qui nous avaient déjà fait rêver au cinéma. Tout est là pour nous immerger dans cet univers, de l’ambiance sonore aux images. Le multijoueur accentue totalement une idée de gigantisme dans les batailles. Les maps sont assez vastes et grouillent de joueurs. Le fait de pouvoir regrouper quarante personnes durant un affrontement rend le tout encore plus génial dans l’immersion. Les décors, eux aussi très fidèles aux œuvres dont ils s’inspirent, sont extrêmement bien faits et détaillés de manière à ce qu’on s’y croie réellement. Jamais l’univers Star Wars n’aura été aussi bien représenté dans le domaine vidéo-ludique. Mais voilà, cette superbe représentation d’un univers cinématographique majeur, ayant conquis le cœur de toute une génération de passionnés, suffit-elle à faire un excellent jeu ? Rien n’est moins sûr.

STAR WARS™ Battlefront™ Beta_20151009220553

Si l’univers est très bien rendu, le gameplay a-t-il une once d’originalité ? Pas vraiment. Il est certain que le gameplay n’est pas fondamentalement mauvais, mais il reste ancré dans un classicisme assez décevant. Nous avons plus l’impression d’être face à un Call Of Duty au pays des Ewoks que dans une œuvre originale. C’est un point qui m’a grandement gêné durant mes sessions de jeu. Les phases durant lesquelles nous avons la chance d’incarner un héros des films, c’est à dire soit Dark Vador ou Luke Skywalker, ne réussissent pas aisément à faire passer ce goût amer. D’ailleurs, incarner un de ces personnages par hasard n’est pas d’un grand intérêt. Le fan service est bien présent, les contrôler offre une certaine forme de jouissance, mais cela s’arrête là. Seuls les contrôles de vaisseaux ou de machines de guerre propres à la saga viennent apporter un peu de fraîcheur au style. Mais en plus de ne pas faire dans l’original, Star Wars Battlefront ne fait pas dans la virtuosité.

Le gameplay est effectivement loin d’être poussé. La visée n’est ni excellente ni précise, le système de couverture n’est pas assez bien maîtrisé et il est très laborieux de se sortir d’une situation compliquée. Le tout manque de subtilité malgré le plaisir indéniable lié au fait d’évoluer dans les décors des films. Le jeu est donc un FPS assez bourrin disposant trop peu d’originalité pour en faire un exemple en la matière. De plus, ce point mitigé fait ressortir une certaine lassitude puisque l’on fait toujours la même chose, malgré des objectifs divergents selon la mission dans laquelle nous jouons. Il y a aussi une certaine crainte que nous pouvons ressentir quand nous voyons qu’il n’y aura que huit cartes différentes disponibles à la sortie du jeu en novembre prochain. Deux maps étaient présentées dans cette Bêta et on en vient assez rapidement à en avoir marre de faire toujours la même chose. Le nombre de huit n’est certainement pas assez élevé pour diversifier l’expérience, un point noir considérablement porté par le problème du gameplay qui laisse l’impression de ne jamais proposer une nouvelle manière d’appréhender le jeu. Lorsque le joueur n’est pas dans un vaisseau, il court à tout va, tentant de remplir les différents objectifs et de faire un maximum de victimes, jusqu’à mourir puis revenir au front pour refaire la même chose. Au final, le système de jeu est assez inégal et répétitif, laissant peu de choix au joueur quant à la façon d’aborder les différentes situations. Il n’y a aucun renouvellement et c’est de mauvais augures pour la suite, en plus de ne pas proposer plus de huit décors différents à la sortie du titre.

Adieu, Solo !

Comme c’est le cas pour la majeure partie des titres portant l’étendard du FPS en 2015, Star Wars Battlefront ne laisse qu’une infime place au solo. Par ailleurs, les campagnes solo ou en écran splitté, qui ont pu ravir les fans lorsqu’ils ont appris la nouvelle de sa présence, ne sont qu’une excuse pour tenter de voiler le fait que le jeu ne soit qu’une expérience multijoueur. Les phases où l’on peut jouer hors ligne sont en effet dénuées d’un quelconque intérêt. Elles consistent à vaincre des vagues d’ennemis en perdant le moins de vies possibles, sans donner la possibilité, soit dit en passant, d’utiliser un vaisseau ou des héros. Si je fais part de ce point, ce n’est pas pour rien. Il se trouve que le fait de pouvoir utiliser un vaisseau est assez chanceux durant les parties en multijoueur au vu du nombre de joueurs présents et de leurs emplacements sur la carte. Il en va de même pour les héros, qui, pour leurs parts, ne sont jouables qu’aléatoirement. C’est une véritable chance que de tomber sur ces personnages si charismatiques et jouissifs à tester sur le champ de bataille. Mettre en valeur ces éléments, assez rares finalement, lors d’une partie solo aurait été un véritable plus et aurait donné la chance à ceux qui n’auraient pas forcément le plaisir de souvent utiliser ces personnages et ces vaisseaux durant le multijoueur de pouvoir les expérimenter à leur guise. Quant aux parties en écran splitté, elles consistent au même point et sont donc aussi anecdotiques, bien qu’il soit toujours plus sympathique de survivre face à des hordes d’ennemis avec un proche.

STAR WARS™ Battlefront™ Beta_20151009165853

Même si c’était à prévoir, l’absence d’un véritable mode solo est assez décevante. Malheureusement, le genre du FPS portant une importance capitale au multijoueur se détache depuis quelques années de la présence d’un mode se jouant seul ou avec un ami dans la même pièce. C’est un point assez triste quand on voit des titres tels que Halo, qui proposent un mode multijoueur intéressant et un solo captivant, long et à des années lumières de l’anecdotique. Un tel apport aurait pourtant été une plus-value à la production signée EA. Quel plaisir aurais-je pu avoir de parcourir un véritable mode hors ligne, offrant une réelle qualité et n’étant pas là simplement pour faire croire au joueur que le titre n’est pas exclusivement multijoueur et en ligne.

Ce qu’on peut attendre pour la suite

Cette mise en appétit me laisse un peu mitigé. D’un côté, le plaisir de prendre part à des batailles épiques, magnifiquement mises en scène et à la bande son exceptionnelle, est bien présent. L’immersion dans l’univers de la célèbre saga de Georges Lucas aussi. Mais est-ce assez pour faire un excellent jeu ? Cela dépend du public. Les fans de la saga culte trouveront grandement leur compte dans ce Star Wars Battlefront mais les adeptes de FPS verront un jeu doté d’un gameplay assez mou comparé à ce qui se fait dans le genre, n’offrant aucune véritable innovation. La direction artistique et le gargantuesque aspect des batailles en émerveillera plus d’un mais la possibilité de lassitude est grande au vu d’un très grand manque de renouvellement dans les situations proposées et dans la manière de les appréhender. Finalement, le titre d’Electronic Arts est pour le moment loin d’être un mauvais jeu, de par l’univers impliqué ainsi que sa technique graphique, mais il est aussi dans une galaxie lointaine, très lointaine, quant à la transcendance qu’on aurait pu attendre d’une telle production. De plus, le nombre de cartes à la sortie pourra en refroidir plus d’un et le fait que l’éditeur propose déjà des DLC payants est assez honteux, malgré le fait que ce fut chose fort prévisible et que la pratique soit de plus en plus courante. En espérant que la suite réserve de bonnes surprises pour un jeu qui a un potentiel énorme mais qui semble malheureusement assez peu l’exploiter.



One comment:

  • Coucou,
    Je trouve que le gameplay de Star Wars Battlefront laisse à désirer et je ne suis pas la seule ! Je dois avouer que c’est une déception, car de nombreux gamers attendaient ce titre avec impatience et finalement, il n’en valait pas le détour.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :