Skip to content

Interview – Jean-Pierre Dionnet et le cinéma japonais

Vous avez sûrement déjà entendu parler de Jean-Pierre Dionnet, co-fondateur de Metal Hurlant, véritable référence dans le domaine de la presse dédiée à la bande dessinée dans les années ’70-80, animateur du programme Sex Machine aux côtés de Philippe Manœuvre de 1982 à 1985, animateur de l’émission Cinéma de quartier sur Canal + pendant près de 18 ans, scénariste de bandes dessinées, éditeur et producteur, etc. Ce grand Monsieur a une carrière dantesque derrière lui et est une véritable encyclopédie vivante. On peut le remercier, notamment, pour avoir eu l’audace de produire Takeshi Kitano en France alors que son cinéma ne perçait pas au Japon. Son amour pour le cinéma est inconditionnel, de la culture cinématographique anglaise à aux productions thaïs, il sait trouver la perle rare quel que soit le pays. Ainsi s’est-il grandement penché sur le cinéma japonais, comme en témoigne cette longue interview.

 

Jean-Pierre Dionnet nous emporte, durant quarante minutes, dans tout ce qui rend le cinéma japonais si particulier. Il nous fait part de sa passion débordante pour le Japon, des quartiers mal fréquentés aux rues les plus peuplées, nous explique à quand remonte son intérêt pour cet incroyable pays, nous fait rencontrer par son expérience des réalisateurs comme Takeshi Kitano ou encore Hideo Nakata et parcourir l’évolution du cinéma du pays du soleil levant, entre autres sujets.
 

 

 

 

Nous espérons que vous passerez un aussi bon moment que nous avons passé avec ce véritable passionné durant le visionnage de cette vidéo.



One comment:

  • C’était très bien. Je cois qu’on est bons: pour danser le tengo japonais il faut être 2, dans le même rythme amigo.

Laisser un commentaire