Skip to content

Murdered Soul Suspect (PS4) – Les presque experts à Salem

Comme vous l’aurez remarqué, malgré l’arrivée des nouvelles consoles de salon, pléthores de jeux dits « cross generation » arrivent sur le marché. Un phénomène qui ne date pas d’aujourd’hui mais qui se comprend. Murdered Soul Suspect fait partie de cette catégorie de jeux,
et nous avons pu jouer à sa version PS4. Une petite piqûre de rappel s’impose au passage : ce jeu d’aventure, sorti le 06 juin 2014, a été développé par le studio Airtight Games et édité par ceux qu’on ne présente plus, Square Enix. C’est parti pour notre critique.

Ô Salem, dévoiles moi tous tes secrets

Élucider un mystère n’a jamais été très facile, n’est-ce pas ? Les enquêtes sont parfois très longues, les évènements peuvent prendre des dimensions assez particulières et trouver les preuves s’avère bien souvent peu évident. Cependant, qu’en serait-il si vous étiez devenu le principal enquêteur de votre propre meurtre ? D’une certaine manière, suivre le récit de Ronan O’Connor vous permettra de vous faire une petite idée de ce que cela pourrait donner. Détective avant d’être abattu, notre héros se retrouve au cœur de ce qui sera sa dernière enquête.
Celle-ci prend d’ailleurs principalement place au cœur de la ville de Salem et débute sur le lieu du crime. Ronan vient d’être tué mais bizarrement, son âme demeure encore sur terre et il devient par conséquent un errant. C’est donc sous cette forme fantomatique qu’il est amené à enquêter sur le crime dont il a été victime mais peut-être pas de la manière dont vous l’imaginez.

 

mss01

 

Enquêter est en effet un bien grand mot car il n’est pas question de prendre part à la résolution d’énigmes à difficulté croissante. L’avancée dans Murdered Soul Suspect se base plutôt sur l’analyse de l’environnement et la pioche aux indices. Nous sommes bien souvent menés à passer au peigne fin des espaces limités tels que la rue ou l’immeuble où tout a eu lieu. Bien évidemment, la forme spectrale de Ronan lui procure quelques pouvoirs qui lui facilitent la tâche (ouais, c’est pas drôle sinon). Sachez toutefois que cette apparence ne vous permet pas de vous balader en toute liberté, par exemple certains murs ne peuvent être traverser. Ainsi, il est en mesure de pouvoir pénétrer le corps de certains individus et contrôler leur esprit. Ceci lui permettra donc de poser des questions qui nous mèneront sur de futures pistes et indices qui nous permettront d’achever les missions si toutefois nous choisissons les plus pertinents. Sinon ? C’est la fin de la partie.

De plus, les développeurs ont tenu à apporter un peu de diversité au gameplay de leur jeu en y apportant une touche d’infiltration. Passer du monde réel au monde spirituel n’est pas une chose très facile à encaisser mais ça l’est encore moins lorsque l’on apprend que des démons sont aussi de la partie et ont de la gueule. Ces esprits, aux allures de détraqueurs touts droits sortis d’Azkaban, sont là pour vous faire littéralement chier et ils vous le font clairement comprendre. Il va donc falloir user de la plus grande discrétion pour pouvoir les éliminer, auquel cas ils vous repéreront et vous traqueront pendant un long moment. Un très long moment, caché dans les corps des différentes âmes errantes de ce monde, qui deviendra très rapidement agaçant avant qu’ils ne vous lâchent la grappe. Cela apporte bien entendu toujours un peu plus de challenge au soft car Murdered Soul Suspect n’est pas un jeu très difficile sur le fond. Les game over ne sont que très peu punitifs au final. Si vous perdez au jeu des indices, ceux qui étaient les moins pertinents seront grisés et vous pourrez facilement venir à bout des mission. Non, la réelle difficulté du jeu réside dans la forme car, bien que les enquêtes peuvent parfois être intéressantes, elles sont bien souvent pénibles. Faute à une caméra capricieuse, la collecte d’indices devient difficile et frustrante lorsqu’il est question d’analyser certains d’une pièce. Et ce n’est pas sans compter la présence de quelques bugs qui viennent ternir l’ensemble technique du jeu.

mss02On tenait quelque chose…

Comme je l’ai mentionné au début de cette critique, Murdered Soul Suspect est un jeu cross-gen qui fut développé pour un maximum de plate-formes (PS3, X360, PC, XONE et PS4) et je ne vais pas vous cacher que la version PlayStation 4 souffre d’une certaine faiblesse graphique. Le rendu général est plutôt correct mais l’industrie, et notamment Square Enix, nous a habitué à bien mieux car même si cette version ne rend pas honneur à la PS4, elle ne fait pas non plus le poids face à des jeux de l’ancienne génération comme THE LAST OF US, Metal Gear Solid 4 ou encore le TOMB RAIDER de Crystal Dynamics. Toutefois, Salem dégage un certain charme. Un vrai travail sur l’ambiance et la direction artistique est notable et rend notre environnement réellement intéressant et favorise sa découverte. Cela tient peut-être du détail mais s’avère être efficace, et on en oublie parfois la faiblesse technique du soft car outre ses quelques défauts, Murdered Soul Suspect cache aussi quelques qualités qui permettent d’apprécier son authenticité à sa juste valeur.

Malgré un début peu entraînant, le scénario du jeu gagne petit à petit de l’intérêt jusqu’à en devenir vraiment plaisant. La rencontre avec Joy, une demoiselle aux dons de médium, permettra d’apporter de la fraîcheur à l’histoire. Ainsi plus on avance dans le jeu, plus l’envie d’arriver au moment fatidique se fait ressentir. Le jeu propose d’ailleurs quelques quêtes secondaires que nous pouvons récupérer auprès des âmes défuntes errants à Salem. Rien de bien transcendant mais tout de même intéressant et louable lorsqu’on évalue la durée de vie du jeu à une moyenne de 8 à 9 heures pour l’histoire principale. Notez cependant qu’une fois la dernière mission entamée, il n’est plus possible de poursuivre les quêtes annexes. Un choix regrettable qui laisse un goût amer en bouche dès lors que nous ne sommes pas prévenu de ce vice.

 

mss03

CONCRÈTEMENT, QU’EST-CE QUE CA VAUT ?

62
Correct

Finalement, Murdered Soul Suspect n’est pas un mauvais jeu. Bien au contraire, il jouit d’idées particulièrement intéressantes mais trop mal exploitées, d’une ambiance enivrante, d’un scénario original et sympathique ainsi que d’une direction artistique réussie. Malheureusement, les faiblesses techniques et le manque de travail sur le fond ternissent ce qui aurait pu donner un excellent jeu au concept indéniablement intéressant.

Laisser un commentaire