Skip to content

Chronique Indie 02 : Avoir le choix ou ne pas l’avoir, telle est la question

Bien souvent, l’image de jeux à choix se résume à des jeux de type « Telltale » : on nous pose un dilemme et on choisit entre quelque chose d’horrible ou quelque chose de tout aussi horrible. La liste des jeux de ce genre est extrêmement longue, et si j’aurais pu me consacrer à n’importe quel jeu Telltale ou même Zero Escape : Zero Time Dilemma, j’ai préféré faire un choix… celui de vous montrer quelque chose de différent.
Comme lors de ma chronique sur les jeux de survie, je vous proposerai ainsi trois jeux indépendants dont les aspects communs, mais surtout les différences proposeront une lecture sortant des sentiers battus. Les jeux en question seront The Stanley Parable, Beholder et Pyre.

Chronique Indie 01 : survivre en toute indépendance

Lorsqu’on évoque les jeux de survie, l’image qui nous vient à l’esprit est souvent celle d’une horde de zombies (ou infectés pour ceux qui n’osent pas reprendre le concept vaudou de la zombification) à laquelle on essaye d’échapper en se barricadant dans une place forte et en partant à la quête de vivres et de survivants, mais surtout en essayant de gérer au mieux des ressources qui s’amenuisent à une vitesse plus qu’effrayante.