Skip to content

J-STARS VICTORY VS, we are figthing stars (version japonaise)

Entre jeux vidéo et manga, il n’y a qu’un pas à faire pour franchir la frontière qui les sépare. Tous deux pleinement ancrés dans la culture populaire japonaise, il est arrivé à de nombreuses reprises que ces deux univers riches et très variés se rejoignent pour former des adaptations de jeux particuliers en mangas, et vice versa. Toutefois, rares sont ceux qui osent pénétrer l’antre du crossover. Ce terme anglais désigne en fait la jonction entre plusieurs séries. Ce phénomène est déjà bien présent sur le marché des mangas japonais, ainsi que sur le marché des comics américains (Justice League et The Avengers), mais les jeux vidéo osant les crossovers mangas demeurent pratiquement inexistants jusqu’à présent.

 

A vrai dire, très peu d’éditeurs tentent l’expérience. L’investissement n’en vaut peut-être

pas le coup, et la peur de ne pas avoir assez de licences populaires doit probablement les en dissuader, surtout face au concurrent d’envergure qu’est la Shueisha. Cet éditeur est effectivement connu pour le nombre conséquent de licences mainstream et ultra-populaires qu’il détient comme One Piece, Dragon Ball et Naruto qui ont déjà fait mondialement leurs preuves. D’ailleurs, l’éditeur en question est vraisemblablement celui qui cumule aujourd’hui le plus d’adaptations de crossovers avec des jeux tels que Battle Stadium D.O.N qui était fun sans pourtant être exceptionnel, et il réitère l’expérience en 2014 avec l’ambitieux J-Stars Victory VS sur PlayStation 3, Vita et bientôt sur PlayStation 4 pour nous, chers européens. Cette critique a ceci dit été écrite à partir de la version japonaise.